Les Estivales de Valentin LAGORIO

Cet article a été publié sur ce site : http://feedproxy.google.com/~r/upf/~3/kuI6buVyVHE/index.php

08.08.19 : Un élu de la République est mort

Jean-Mathieu Michel, maire de Signes (Var) depuis 1983 a été tué lundi dernier. 

Il a aperçu des hommes en train de déverser des gravats sur un chemin privé, près du circuit Paul Ricard. Le maire s’est arrêté et leur a ordonné de recharger leurs gravats dans le fourgon. Ordre respecté mais les individus ont percuté le maire avec leur véhicule en repartant. Accidentellement ? l’instruction nous le dira. En effet, les individus, ouvriers du bâtiment, ont été placés en garde à vue et le conducteur mis en examen pour homicide involontaire. 

Mais ce terrible drame conduit à dire que l’autorité des élus de la République n’est plus respectée. 

Le « Grand débat national » devait permettre de redonner un sens à la fonction de maire, celui de porter la parole de ses concitoyens à travers les cahiers de doléances. Mais le pouvoir exécutif s’est « assis » sur ces cahiers, accroissant la fracture territoriale que subissent nos concitoyens. 

Cette même fracture sociale, au nom de laquelle certains en profitent pour commettre les pires atrocités. 

Redonnons aux maires de nos territoires ruraux le pouvoir de faire régner l’ordre. Ne négligeons plus nos territoires, ne laissons pas la chienlit s’établir !

 

06.08.19 : Notre-Dame : les autorités en face de leurs responsabilités

 

Plus de trois mois après le terrible incendie de Notre-Dame de Paris qui a ravagé toute sa charpente, la cathédrale fait encore parler d’elle. 

Après une enquête qui semble avoir déterminé les causes de l’incendie (dysfonctionnement électrique, cigarette mal consumée), voici un autre phénomène tout aussi embarrassant : 400 tonnes de plomb se seraient volatilisées dans l’air et l’île de la Cité est particulièrement visée. 

Pour Annie Thébaud-Mony, directrice à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM), ces tonnes représentent « presque 4 fois les émissions de plomb diffusées sur la France en une année». 

Les autorités sont donc en face de leurs contradictions… elles appellent à reconstruire la cathédrale, sans prendre en compte la gravité du plomb émis dans l’air, qui est l’équivalent de l’amiante en termes de toxicité. 

Nous soutenons la demande de Madame Thébaud-Mony sur le fait d’installer un centre de suivi à l’Hôtel-Dieu. Le quartier a été trop vite rouvert, il fallait évaluer la situation. Mais les autorités ont trop soif du projet de métamorphose (dans les cartons depuis plusieurs années) sur l’île de la Cité… 

Notre-Dame doit être confinée et le quartier avec. 

S’agirait-il d’une crise sanitaire à l’image de celle engendrée par Tchernobyl ? cela y ressemble fortement. Le ministre de la culture, Franck Riester, n’a pas fait consciencieusement son travail, lui qui est en charge de notre patrimoine, de nos monuments historiques riches de sens. De même que le gouvernement d’Édouard Philippe n’a pas été plus qualifié pour évaluer les risques sanitaires après cet incendie. 

Le gouvernement a fait montre d’une négligence absolue, en sollicitant de tous l’effort de reconstruire la cathédrale et en faisant fi des risques sanitaires présents. 

Les autorités doivent prendre rapidement leurs responsabilités et se mettre en face de leur incompétence. Il n’y a plus une faute à commettre, c’est le moment de d’agir !

Laisser un commentaire

La participation par LES REPUBLICAINS
Le Club du Nouveau Siecle
La Nouvelle Aquitaine
L'Agence web des idées