Les réflexions gaullistes de la semaine du 2 au 8 septembre 2019 par Christophe CHASTANET

Cet article a été publié sur ce site : http://feedproxy.google.com/~r/upf/~3/MgfeQkYdfy0/index.php

Mardi 3 septembre 2019 : 

 

Féminicides : un Grenelle, pour quoi faire ?

Alors que le « Grenelle des violences conjugales » s’ouvre aujourd’hui à Matignon pour trois mois de concertation, son utilité est d’ores et déjà remise en question.

Pas sur la cause qu’elle défend naturellement.

Toute femme qui perd la vie sous les coups de son conjoint ou de son concubin en 2019 est une tache indélébile pour notre société, et en premier lieu pour la police et la justice qui n’ont pas su la protéger efficacement.

Un féminicide n’est pas une fatalité mais un échec violent pour tous ceux qui s’engagent contre les violences faites aux femmes.

C’est la raison pour laquelle, il est temps de dépasser le stade des belles intentions.

Non seulement le Grenelle de Schiappa ne répond pas à l’urgence – alors qu’une centaine de femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint depuis le 1er janvier – mais il ne peut être un succès que s’il débouche sur un plan concret, assorti d’un déblocage de crédits à la hauteur de l’enjeu de société. Ce qui n’est pas gagné en ces temps de restrictions budgétaires.

Plusieurs dispositifs sont déjà inscrits dans la loi pour protéger les femmes des violences conjugales, mais ils sont aujourd’hui sous-utilisés (lire l’interview revisitée de M. Schiappa par C. Champrigaud, Secrétaire-Générale de l’UPF, pour la Journée internationale de la femme du 8 mars 2019).

Meilleure prise en compte des plaintes ; multiplier les hébergements d’urgence ; réduire les délais judiciaires pour obtenir une ordonnance de protection ; généraliser les bracelets d’éloignement : les solutions concrètes sont pourtant connues afin de passer à la vitesse supérieure et il n’est pas besoin pour cela de trois mois d’introspection intellectuelle !

Car, en attendant, le message renvoyé par le gouvernement c’est : revenez en novembre, nous aurons peut-être une solution à vous apporter et d’ici-là vous pouvez vous faire tabasser tranquillement…

Laisser un commentaire

La participation par LES REPUBLICAINS
Le Club du Nouveau Siecle
La Nouvelle Aquitaine
L'Agence web des idées